La souveraineté alimentaire, ça se cultive ensemble !

D u 5 octobre au 8 novembre, Artisans du Monde met un coup de projecteur sur la contribution du commerce équitable à la souveraineté alimentaire, une notion beaucoup abordée en ces temps de crise sanitaire, qui mérite d'être décortiquée car elle a un rôle de premier plan à jouer pour la construction d'un monde juste et durable.

Ces derniers mois de crise sanitaire liée à la Covid-19 ont fait prendre conscience à beaucoup de personnes de l’interdépendance de nos systèmes alimentaires et agricoles.

Une interdépendance pourtant à l’œuvre depuis longtemps, qui est source de nombreuses inégalités causées par des politiques de libéralisation menées depuis plusieurs décennies. Censées permettre l’augmentation des échanges et favoriser l’enrichissement collectif, elles ont surtout eu pour effets d’enrichir une minorité d’individus et d’organisations qui savent tirer profit de cette dynamique, tout en appauvrissant la grande majorité exploitée par ce système, au Nord comme au Sud.

Suite à l’arrivée de la Covid-19 en France, les étagères vides de produits alimentaires de première nécessité et la difficulté à se procurer certains produits ont rappelé l'importance de la « souveraineté alimentaire ». Mais comme tout concept qui gagne en notoriété, son sens profond n'a pas toujours été respecté. Dans ce cas, la souveraineté alimentaire s'est souvent retrouvée alliée à un nationalisme aux frontières fermées. Pourtant, la Via Campesina, à l’origine de cette notion, le rappelle :

« La souveraineté alimentaire ne s’oppose pas aux échanges mais à la priorité donnée aux exportations :  elle permet de garantir aux populations la sécurité alimentaire, tout en échangeant avec d’autres régions des productions spécifiques qui font la diversité de notre planète. »


Définie en 1996 par la Via Campesina, « la souveraineté alimentaire désigne le droit des populations, de leurs pays ou union à définir leur politique agricole et alimentaire, sans dumping vis-à-vis des pays tiers ». Il ne s’agit donc pas seulement pour un pays de donner la priorité à une production intérieure qui serait dédiée à assurer la sécurité alimentaire de sa population, mais aussi que cette production dont une partie serait éventuellement exportée ne fragilise pas les systèmes agricoles et alimentaires d’autres pays.

Affiche souverainete alimentaire Oct2020 web

Ce que la souveraineté alimentaire propose, c’est la création d’un nouveau cadre pour ces échanges, plus humain et solidaire. Pour Artisans du Monde, ce cadre est tout trouvé : le commerce équitable !

Face aux crises que nous vivons actuellement, il est urgent d'assurer une transition économique, sociale et environnementale vers un monde juste et durable. L’un des moyens pour y arriver est de permettre à chaque personne d’accéder à la souveraineté alimentaire. Pour cela, nous devons nous tourner vers un modèle économique qui repense ses objectifs, en lien avec les droits humains et en tenant compte des limites de notre planète. En défendant au quotidien une vision militante et exigeante du commerce équitable, Artisans du Monde contribue aux combats menés pour la souveraineté alimentaire, grâce à des actions complémentaires :

  • Le soutien à la construction ou au maintien de systèmes agricoles résilients, grâce à des partenariats inscrits dans la durée avec nos organisations partenaires ;
  • La défense d’une agriculture paysanne et familiale, en travaillant avec des producteurs et productrices qui ont fait le choix de l’agroécologie ;
  • Un plaidoyer mené en collectif et à différentes échelles pour exiger des cadres législatifs et des accords commerciaux qui donneraient la priorité aux droits humains et à la planète plutôt qu’au profit et à la croissance ;
  • L’appui et la défense des initiatives locales telles que les circuits courts, de proximité, le commerce équitable Nord/Nord et Sud/Sud,
  • La sensibilisation aux causes des inégalités et au pouvoir de changement que chacun·e de nous possède, grâce à des actions d'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale ;
  • Le renforcement et la défense d’un commerce équitable pour TOUTES et TOUS.

Formation filière cacao Artisans du MondeFormation Artisans du Monde sur la filière cacao : les participant·es essaient de reconstituer la filière cacao conventionnelle, ce qui leur permet de se rendre compte du nombre d'étapes... et d'intermédiaires !

 

Envie de vous mobiliser ?

Restez connecté·es à notre site web et nos réseaux sociaux, du 5 octobre au 8 novembre, nous vous partagerons de nombreuses façons de vous mobiliser pour la souveraineté alimentaire, tout en abordant la dimension politique et solidaire de l’alimentation, les valeurs portées par la souveraineté alimentaire, ainsi que sa complémentarité avec le commerce équitable, qu’il soit international ou local. Une thématique d'autant plus pertinente en ce moment que Festival ALIMENTERRE aura lieu du 15 octobre au 30 novembre partout en France. Porté notamment par notre réseau, ce festival propose chaque année une sélection de films documentaires qui aborde les enjeux de l'agriculture et de l'alimentation. 


La newsletter d'Artisans du Monde

Soyez à la pointe de l'actualité équitable : événements, débats, conférences, mobilisations en vous abonnant à la newsletter d'Artisans du Monde

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience et vous offrir la meilleure expérience. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus J'accepte