Sommet international du commerce équitable : Artisans du Monde y était !

D u 16 au 20 septembre, Erika Girault, chargée Education et Garantie à la Fédération Artisans du Monde, s’est envolée pour le Pérou afin de participer au 15ème Sommet international du Commerce Equitable organisé par la World Fair Trade Organization (WFTO). Une belle opportunité de rencontrer les autres membres de ce réseau qui portent les valeurs du commerce équitable dans le monde entier !

Un sommet fédérateur pour les acteurs et actrices du commerce équitable

Cette année, la 15ème édition du World Fair Trade Summit se déroulait à Lima au Pérou. Dans sa première lettre adressée au réseau Artisans du Monde pour raconter son périple, Erika décrit la ville : « Lima, 13 millions de personnes. 20°C. Partout dans la ville la population est incitée avec un lourd acharnement à consommer encore et encore, pour son bonheur, bien entendu. La route est bordée de ces panneaux publicitaires gigantesques, un peu désuets, vantant les bienfaits des produits de marques américaines ». Il est temps de passer du côté alternatif de la force, direction le Sommet !

 DSC6680

Pendant 4 jours, plus de 300 personnes impliquées dans le commerce équitable, membres de la WFTO, s’y sont retrouvées pour se rencontrer, échanger, réfléchir et prendre des décisions pour les années à venir. Erika Girault y était, comme elle le dit elle-même, pour « porter haut et fort les valeurs d’Artisans du Monde ». Pour elle, ce temps fort est « l'occasion de partager nos visions stratégiques et d'échanger nos idées ». C’est aussi l’occasion de découvrir « des visages qu’[elle a] mille fois pu observer à travers les plaquettes d’Artisans du Monde : de Roopa Metha - Sasha Exports, de Jhonny Joseph - Creative Handicrafts, de Bertha Gidy Baroi - Corr-The Jute Works, de celles et ceux qui incarnent le commerce équitable ».

Des ateliers pour s'inspirer et penser le futur du commerce équitable

Le programme de ces quelques jours est chargé, et pour maximiser les temps d’échange, Erika s’est inscrite à plusieurs ateliers dont elle souhaite rediffuser les échanges dans le réseau Artisans du Monde.
- Le salaire vital, le paiement d’un prix juste et la nécessité d’enrichir ces notions fondatrices du commerce équitable d’outils pour calculer le bien-être et la facilité à vivre dans chaque région du monde.
- L’inclusion des producteurs et productrices du Nord, pour qui la question du salaire minimum se pose aussi.
- L'avenir de la filière café, l’impact du changement climatique sur la production et l’importance de la « préservation des sols par des pratiques agricoles agroforestières, pour maintenir une Terre vivante ».
- Le modèle de commercialisation du commerce équitable, qui fait face à des évolutions dont il peine à se saisir, entre l’arrivée d’Internet depuis les années 90 et les nouveaux consommateurs et consommatrices, qui n’ont plus les mêmes motivations que les personnes qui ont porté l’émergence du commerce équitable dans les années 80.
- L'inclusion des personnes réfugiées dans le commerce équitable, illustrée par le projet Made 51 porté par l'Agence des Nation Unies our les réfugié·es,  dont Erika regrette, « à l’heure où l’on souhaite développer des filières de commerce équitable Nord-Nord », que ce projet ne soutienne pas l’organisation de groupes de production parmi les personnes réfugiées dans les pays du Nord.

2016 09 Mission PEROU Cecovasa2 CrPh David ERHART FADM 63

Les ateliers sont intéressants, mais Erika regrette le format très vertical et sans vraie possibilité d’interaction, finalement « pas du tout propice aux contributions et à la construction collective, pas très "éduc pop" ». Par ailleurs, elle note aussi l’absence d’un atelier à part entière sur l’éducation au commerce équitable. Heureusement, les producteurs et productrices sont là pour le rappeler : d dans le cadre de l’atelier sur la filière café, ils rappellent l’importance de faire de l’éducation au commerce équitable, car « notre Terre mérite des êtres humains qui la respectent ! ».

Ce sommet ne s’articule pas seulement autour d’ateliers : on y retrouve également l’habituel marché pour découvrir de nouveaux produits équitables, des réunions continentales, des visites d'ateliers artisanaux et en clôture, l’élection du Conseil d’administration de la WFTO. Cerise sur le gâteau : la WFTO fêtait ses 30 ans cette année !

Le changement climatique en toile de fond

Tout au long de ces 4 jours, la thématique du changement climatique est revenue à de nombreuses reprises : dans les échanges avec les producteurs et productrices pour discuter de son impact sur les différentes filières, dans les plénières qui abordent « Le commerce équitable et les enjeux climatiques » ou « Les défis de l’agriculture paysanne », dans les ateliers qui rappellent l'importance de l'agroforesterie pour préserver la biodiversité, etc. Les participant·es ont également marqué le coup en soutenant la grève mondiale pour le climat, immortalisée par la photo ci-dessous. Un signal fort également : le vote favorable de l'Assemblée Générale de la WFTO suite à la résolution proposée par Shared Earth de « Renforcer le principe 10 sur l’environnement ».

Fair Trade for People and Planet Climate Strike 3

 

 Un nouveau Conseil d'administration prend le relais

Suite à l’élection du Conseil d’administration, 4 nouveaux membres ont été élus : Indro Dasgupta (CRC Exports, India), Giorgio Dal Fiume (Equo Garantito, Italy) et Chris Solt (Fair Trade Federation, USA). Félicitations à Roopa Mehta, de l’organisation Sasha en Inde, qui a été élue nouvelle présidente de la WFTO lors de l’International Fair Trade Summit à Lima.

L’organisation Sasha fait partie de nos partenaires depuis des années. En 2018, nous l’avions interviewée pour qu’elle nous en dise plus sur les actions de Sasha Export. Vous pouvez revoir cette vidéo ci-dessous :

Rendez-vous en septembre 2021 à Berlin pour la prochaine édition !

Et muchas gracias à Erika d’avoir pris le temps de partager ses aventures péruviennes !

La newsletter d'Artisans du Monde

Soyez à la pointe de l'actualité équitable : événements, débats, conférences, mobilisations en vous abonnant à la newsletter d'Artisans du Monde