Loi Alimentation : une grande déception !

Loi Alimentation : une grande déception !

M algré nos mobilisations collectives, le projet de loi qui a été adopté en première lecture ce matin ne reprend ni les engagements des ateliers des États Généraux de l’Alimentation, ni ceux du Président Emmanuel Macron et encore moins les amendements que nous avons proposés et défendus...

La Loi Agriculture et Alimentation adoptée le 30 mai n’est pas à la hauteur des enjeux de notre siècle. Elle ne permettra pas aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail, ni d’engager une véritable transition agroécologique. C’est également une opportunité ratée de reconnaitre et de soutenir le développement du commerce équitable en France comme outil puissant de régulation des prix et accélérateur de transitions agroécologiques. Malgré une feuille de route publiée par le Premier ministre en clôture des Etats Généraux de l'Alimentation, qui prévoyait l’élaboration d'un plan d'actions en faveur du commerce équitable aucune référence au commerce équitable n’était faite dans la première version du texte de loi.

Aprés des mois de travail de plaidoyer au sein des Etats généraux de l'agriculture et de l'alimentation, des mois de travail au sein des ateliers, des centaines de contributions sur la plateforme gouvernementale, des mobilisations citoyennes massives, le projet de loi sur l’agriculture et l’alimentation est voté en première lecture à l’Assemblée Nationale et semble avoir ignoré l'ensemble des propositions émanant de la société civile pour n'entendre que celles des lobbies et corporations...

  • Balayés les amendements proposés par les acteurs de commerce équitable, demandant l'intégration de produits équitables dans la restauration collective et repris par les députés des commissions. D'autant plus dommageable que la lecture des débats tend à montrer une méconnaissance de ce qu'est le commerce équitable par nos députés et par les membres du gouvernement.
  • Balayés la demande massive de la société civile d'intégrer dans le projet de loi l'interdiction à 3 ans du glyphosate comme le président s'y était engagé (200 000 signatures récoltées en quelques jours). Une nouvelle fois, les intérêts financiers et les lobbies ont primé sur la santé des populations...

Le mouvement Artisans du Monde s'associe à Commerce Equitable France pour appeller les sénateurs à rectifier le tir lors de leur examen et vote de la loi mi-juin.

 

>>> Lire le communiqué de Commerce Equitable France <<<


Communiqué Loi Agriculture et Alimentation Etats Généraux de l'Alimentation

La newsletter d'Artisans du Monde

Soyez à la pointe de l'actualité équitable : événements, débats, conférences, mobilisations en vous abonnant à la newsletter d'Artisans du Monde