UPROMABIO - HBS

Une union de paysans pour reprendre en main la valorisation de leurs mangues
Lire la suite

Informations clés


Burkina Faso
Afrique

2008

3 groupements, 45 producteurs, 350 employés (85% femmes) au séchage

Alimentaire
Fruits séchés
Garantie(s)

 

UPROMABIO - HBS

L es producteurs sont repartis dans trois zones du sud-ouest du pays (Toussiana, Bobo-dioulasso et Orodara), et sous traite le séchage des mangues à des groupements de femmes.

Présentation et historique

Reconnue pour son fort potentiel commercial, la filière mangue burkinabaise soufre néanmoins d’une faible productivité des exploitations et de la difficulté d’accès aux marchés d’exportation.

Aprés avoir travaillé pour le CDS (Cercle des Sécheurs), 45 producteurs de mangues biologiques ont donc créé de leur propre initiative l’UPROMABIO/HBS (Hauts Bassins) en 2008, dans le but :

  • d’améliorer la production et la transformation, en qualité comme en quantité,
  • d’encourager la commercialisation des produits biologiques et équitables,
  • de reprendre ainsien main la valorisation de leurs mangues.


Les producteurs sont repartis dans trois zones du sud-ouest du pays (Toussiana, Bobo-dioulasso et Orodara), chacune constituant un groupement distinct. Parmi eux, onze cultivent également des fleurs d’hibiscus dans une partie de leur verger en plus de leurs productions vivrières.

Deux variétés de mangue sont cultivées (Amélie et Brooks) dans des vergers d’une superficie de 3 à 5 hectares. La récolte est manuelle et aucune main d’œuvre salariée n’est employée.

Impact du commerce équitable et projets collectifs

La prime au commerce équitable a permis à l’organisation de se structurer et les bénéfices pour l’ensemble de la communauté sont considérables et se traduisent par l’augmentation des taux de scolarisation et l’amélioration des conditions sanitaires de la population. :

  • construction de salle de classe et de latrines,
  • achat de fournitures scolaires,
  • réparation d’un pui, etc.

Dans le cadre d’un programme de développement avec les acteurs de commerce équitable, l’Union envisage :

  • la mise en place d’un verger-école et la formation de tous les membres à des techniques de production durable,
  • le renforcement de l’unité de séchage de mangue avec 7 nouveaux séchoirs,
  • la formation aux normes sanitaires et de qualité pour tous les employés de la filière.

La newsletter d'Artisans du Monde

Soyez à la pointe de l'actualité équitable : événements, débats, conférences, mobilisations en vous abonnant à la newsletter d'Artisans du Monde