CPSM (Satéré Mawé)

Une association indigène de producteurs de guarana
Lire la suite

Informations clés


Brésil
Amérique latine

1987

500

Alimentaire
Garantie(s)

CPSM (Satéré Mawé)

C ette association, fondée et gérée par des membres de la tribu Satere Mawe, produit et commercialise du guarana, plante endémique de l’Amazonie.

L’association a été créée en 1987 par des membres de la tribu Satere Mawe à la fois pour la représenter et faire valoir leurs droits. La tribu Satera Mawe a participé à la gestion des terres et de leur culture et en particulier du guarana, plante endémique de l’Amazonie. La culture du guarana est liée à des croyances ancestrales qui sont le fondement de l’identité des Satere Mawe.

Des multinationales de l’agro-alimentaire, en exploitant intensivement le guarana, menacent le système de culture traditionnel et donc l’identité des indigènes. La surexploitation de la forêt et de cette plante ancestrale au service d’intérêts économiques est donc l’objet de la lutte de la tribu. De plus, les indiens sont contre la récupération de l’image du produit à des fins commerciales. C’est pourquoi le réseau du commerce équitable représente un moyen d’expression de leurs intérêts collectifs.

L’association mène un projet de développement ethnique regroupant 8000 personnes, soit la quasi-totalité de la communauté. Elle n’a pas de salariés (ce type de contrat n’existe pas dans la culture de la tribu). Les réunions de travail regroupent 70 producteurs volontaires car à cause des distances il est impossible de tous les réunir au même moment. Néanmoins, ils ont des contacts réguliers avec l’association, au moment de la cueillette et de la livraison.

100% de la production est vendue dans le réseau du commerce équitable.

Impacts du commerce équitable et actions sociales

Le commerce équitable permet de financer des projets de développement pour la communauté, en plus d’assurer des revenus stables. Des ruches ont par exemple été mises en place afin de polléniser la zone, de contribuer à la préservation de la biodiversité et de favoriser la culture du guarana.

Des formations à la pédagogie de l’enseignement Sataré Mawé et des cours de portugais ont aussi été financés grâce au commerce équitable.


La newsletter d'Artisans du Monde

Soyez à la pointe de l'actualité équitable : événements, débats, conférences, mobilisations en vous abonnant à la newsletter d'Artisans du Monde

×
×