Campagne de plaidoyer : « Au-delà de 2015 : Le commerce équitable au cœur des objectifs du Millénaire pour le développement »

Septembre 2013 : les chefs d’état du monde entier vont se réunir pour établir un nouveau cadre de développement international et donner suite aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) imaginés en l’an 2000.  

Les organisations de commerce équitable européennes et françaises se mobilisent pour inclure la justice économique et l’équité dans les futurs objectifs du millénaire...


Les Objectifs du Millénaire pour le Développement ?

logo_8_OMD

Lors de l’Assemblée générale des Nations unies, en septembre 2000, les Etats du monde entier ont signés la Déclaration du Millénaire. Se faisant ils reconnaissent qu’ils étaient « collectivement tenus de défendre, au niveau mondial, les principes de la dignité humaine, de l’égalité et de l’équité » et se sont engagés à « créer – aux niveaux national et mondial – un climat propice au développement et à l’élimination de la pauvreté ».

  • 8 « Objectifs du millénaire pour le développement » - OMD ont été fixés d’ici à 2015.

 

Malgré leurs limites, ils restent un engagement officiel de la communauté internationale pour éradiquer l’extrême pauvreté. Il appelle explicitement les pays du Nord à mettre en œuvre des politiques économiques, sociales et environnementales favorables au développement au sein d’un partenariat mondial pour le développement.

  • 189 Etats, membres des Nations Unies, ont approuvé la déclaration du Millénaire.

Plus d'infos ici.

 

Des progrès mais des objectifs non atteints : et la suite ?

Les OMD 2015 pointent les conséquences de la pauvreté et se donnent comme objectifs de la réduire (faim, revenus, éducation, etc.) mais n’en identifient pas les raisons et ne cherchent donc pas à remettre en cause les modèles de développement qui ont abouti à cette situation !


Ce parti pris évident, qui traduit manifestement une volonté politique limitée, permet de ne pas appeler à un changement des règles et politiques qui gouvernent les rapports nord-sud et qui sont sources d’inégalités (elles-mêmes les sources de pauvreté) : « la pauvreté n’est pas qu’une question d’argent ! ». Il laisse seulement possible la mise en place d’actions à court terme pour atteindre ces objectifs. Par exemple, on peut envoyer de la nourriture pour faire baisser les proportions de personnes malnutries mais ne pas régler pour autant le problème de sécurité alimentaire mondiale…


Ces OMD ont aussi été construits sans tenir compte des défis planétaires pourtant identifiés à cette époque : urbanisation, défis écologiques, non soutenabilité des modèles de développement, de consommation et de production, de la financiarisation et ont quelque part déconnecté les problématiques de pauvreté de ces enjeux pourtant fortement liés !


Pour les futurs Objectifs qui seront discutés en septembre 2013, la communauté internationale doit prendre la question à bras le corps : pour lutter contre la pauvreté, il faut s’attaquer aux causes des inégalités et particulièrement remettre de la justice dans le commerce international comme le propose le commerce équitable.

La justice économique et le commerce équitable : de véritables leviers pour les futurs Objectifs au-delà de 2015

Le commerce peut être un moteur de développement et un outil concret de réalisation des objectifs de développement. Néanmoins, pour que cela soit possible, les règles et les pratiques commerciales doivent être réformées et régulées pour soutenir systématiquement les producteurs marginalisés et les populations.
Le commerce équitable n'est pas de l’aide, mais bien un outil d'autonomisation des producteurs exclus du commerce mondial.

La pauvreté et les inégalités ne sont pas le résultat inévitable de la croissance économique ou de la mondialisation, mais la conséquence de relations de pouvoir spécifiques et de décisions politiques.

Le commerce équitable n’est pas une recette miracle mais une démarche qui s’appuie sur des valeurs et des pratiques humaines : il repose sur des partenariats qui permettent de surmonter la pauvreté et les inégalités au niveau local, d'atteindre une croissance économique durable au niveau national et d'assurer un développement inclusif au niveau mondial.

Le réseau AdM se mobilise pour la quinzaine 2013 : « Tous Made in Monde »

MadeInMondeDans un contexte de crise globale, Artisans du Monde réaffirme bien haut la nécessité, plus que jamais, de reformer en profondeur les règles du commerce international pour les rendre plus justes et plus humaines.


A l’heure des cures d’austérité imposées, nous affirmons que face à cette crise, ce dont nous avons besoin ce n’est pas de plus de compétitivité, de rentabilité mais plus de solidarité et de régulation par les droits humains :

A la compétitivité, nous répondons solidarité !
Aux bas prix et au moins-disant social, nous répondons juste prix !
A l’exploitation et à la dégradation des conditions de travail, nous répondons dignité, et respect des savoir-faire et de la santé des travailleurs.
Au repli sur soi, nous répondons ouverture au monde.

Page de la quinzaine 2013 (lien)

 

La déclaration « Un commerce équitable au-delà de 2015 »

L’ensemble des acteurs du commerce équitable européens se mobilisent pour peser sur les négociations qui se tiendront à l’ONU en septembre 2013.

Objectifs :

  • réunir le maximum de signature de décideurs locaux sur notre déclaration commune
  • le 11 mai 2013,  journée mondiale du Commerce Equitable, les remettre à la délégation qui représentera en septembre la France à l’ONU


Nous, acteurs de commerce équitable, invitons tous  les élus locaux (conseillers et présidents régionaux, départementaux, députés du parlement français et européen, maires et conseillers municipaux, etc.) et décideurs économiques (chefs d’entreprise, présidents d’université, etc.) à signer cette déclaration et à nous la renvoyer AVANT le 5 mai 2013 à : Fédération Artisans du Monde – 14 rue de la Beaune – 93181 MONTREUIL.


La déclaration à signer en ligne ou en  version écrite :


declaration

 

Sites ressources :

  • Partenaires de la campagne
  • Type de campagne
    Campagne Artisans du Monde
    Campagne de collectifs
  • Thème de la Campagne
    Pour une régulation du commerce international
    Pour un commerce équitable exigeant