Le manifeste Artisans du Monde

Rétablir dans le commerce la primauté des droits humains sur les impératifs économiques et commerciaux.

Le manifeste Artisans du Monde

Le manifeste d’Artisans du Monde s’articule autour de 3 axes de plaidoyer :

Promouvoir des modes de production, de distribution et de consommation soutenables

Dénoncer le modèle de surconsommation :

  • lutter contre l'accaparement des ressources
  • lutter contre les agro-carburants
  • militer pour une transition écologique et sociale,

Promouvoir les Droits Humains fondamentaux et exiger leur mise en oeuvre :

  • droit à l’alimentation et souveraineté alimentaire
  • droit des travailleurs (OIT) à des conditions de travail et de rémunération dignes
  • droit des peuples autochtones et des populations locales
  • encadrement contraignant des pratiques sociales et environnementales des multinationales (RSE)

Soutenir et développer des modes de production et de consommation durables au nord et au sud :

  • agriculture paysanne, familiale, agro-écologique et biologique,
  • commerce équitable et relocalisation des échanges au nord et au sud,
  • exploitation raisonnée des ressources en accord avec les populations
  • lutte pour la souveraineté alimentaire des peuples et des pays.

Exiger une régulation du commerce international vers le respect des DESCE,

Soumettre les institutions financières internationales (FMI, banque mondiale, OMC) aux respects des droits humains :

  • réintroduire les instances du commerce mondial sous l’égide de l’ONU
  • se doter d’un organe contraignant contrôlant le respect des droits humains (Cf. ORD)
  • assurer la cohérence des politiques pour le développement (CPD)

Lutter contre la dérégulation du commerce mondial et la financiarisation de l’économie

  • arrêter la signatures des APE et autres accords de libre commerce (ALE).
  • mettre en oeuvre la taxe sur les transactions financières (ATTAC).
  • lutter contre la spéculation, contre les paradis fiscaux.

Exiger un cadre de commerce international alternatif basé sur des principes démocratiques :

  • mise en oeuvre de normes contraignantes pour les multinationales (RSE).
  • permettre la mise en place de politiques publiques pour le bien des populations.
  • proposer de nouvelles règles au commerce international.

Défendre un commerce équitable militant (dimensions économiques, éducatives et politiques)

  • Promouvoir un commerce équitable basé sur 3 dimensions (commercial, éducatives et politique).
  • Défendre le concept de commerce équitable face aux tentatives de banalisation et de récupération.
  • Militer auprès des instances publiques (collectivités locales, nationales, européennes) pour qu’elles s’engagent dans le commerce équitable.
  • Soutenir et permettre le développement de l’économie sociale et solidaire au Sud et au Nord.

La newsletter d'Artisans du Monde

Soyez à la pointe de l'actualité équitable : événements, débats, conférences, mobilisations en vous abonnant à la newsletter d'Artisans du Monde

×
×