Nouveau directeur à l'OMC : nous appelons à un nouveau leadership !

Nouveau directeur à l'OMC : nous appelons à un nouveau leadership !

Les nouveaux défis mondiaux nécessitent un nouveau leadership mondial

Les mouvements de la société civile identifient des lacunes dans la description de poste du nouveau Directeur général de l'OMC

 

 

"Pour que le commerce soit au service du développement, il est essentiel que le nouveau Directeur général ait une expérience reconnue dans la mise en place de règles qui permettent  au commerce d’être au service d’objectifs plus larges de la société, comme le respect de l'environnement, la protection sociale et les droits humains"


 

Bruxelles, le 28 Janvier 2013 - A la veille des entretiens d'embauche qui se tiendront, à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), pour remplacer l'actuel Directeur général, M. Pascal Lamy, les organisations de la société civile soulignent les lacunes dans la description du poste. Ils appellent les membres de l'OMC à recruter un directeur avec une expérience reconnue dans la mise en place de règles qui permettent  au commerce d’être au service des objectifs globaux de la société.


Le mandat de l'actuel Directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, Pascal Lamy, se termine le 31 Août 2013. Conformément aux procédures de l'OMC, les candidats sont invités à rencontrer les membres de l'OMC lors d'une réunion formelle du Conseil général à Genève demain, 29 Janvier, où il leur sera demandé de présenter eux-mêmes leur vision de l'OMC, suivie d'une session de questions/réponses. La réunion sera suivie de discussion, à huis clos, entre les membres de l'OMC. Le processus de sélection devrait prendre fin avec l'annonce du nouveau Directeur général par le Conseil général au plus tard le 31 mai 2013.

 

L'offre de poste de l'OMC ne propose qu'une description succincte des qualifications attendues des candidats, ce qui est loin d'une description complète du poste :

"9.Qualifications de candidats : En termes généraux, les candidats doivent avoir une vaste expérience dans les relations internationales, englobant l'économie, le commerce et / ou d'expérience politique, un engagement ferme pour le travail et les objectifs de l'OMC, un leadership et une capacité managériale reconnus ;  des aptitudes à la communication démontrées."

 

Dans ce contexte, les mouvements de la société civile soulignent que la description des qualifications requises, qui remonte à 2003, laisse trop de possibilités  aux membres les plus puissants de l’OMC pour choisir leur candidat en fonction de leurs propres intérêts. Et ceci au dépend des capacités et du potentiel de leadership des candidats. Les mouvements de la société civile appellent à un directeur hautement qualifié qui pourra aller au-delà du fondamentalisme du marché et conduire un processus visant à changer les règles du jeu.

"Les nouveaux défis mondiaux nécessitent un nouveau leadership mondial», a déclaré Sergi Corbalán, Directeur exécutif du Bureau du plaidoyer commerce équitable (FTAO), au nom des signataires de la société civile. L'hypothèse selon laquelle la libéralisation du commerce international contribue inévitablement au développement, qui a été le paradigme dominant de l'OMC à ce jour, s'est révélée être erronée, en particulier dans les cas où les engagements commerciaux multilatéraux et bilatéraux ont empêché des gouvernements démocratiquement élus à mettre en place des politiques pour atteindre leurs propres objectifs sociétaux.

"Pour que le commerce soit au service du développement, il est essentiel que le nouveau Directeur général ait une expérience reconnue dans la mise en place de règles qui permettent  au commerce d’être au service d’objectifs plus larges de la société, comme le respect de l'environnement, la protection sociale et les droits humains", a conclu Corbalán.

 

Signataires : World Fair Trade Organization Europe, European Fair Trade Association, Fairtrade International, Alternative Trade Mandate, Trade Justice Movement, Food and Water Europe, Artisans de Monde, CNCD, Altromercato, Oxfam Wereldwinkels, Organisation de Solidarité Internationale, Polish Fair Trade Association, Oxfam Magasine du Monde, Comercio Justo, Plateforme pour le Commerce Equitable, Traidcraft.

 

Contact presse :

Fair Trade Advocacy Office

Phone: +32 (0)2 54 31 92 3
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.fairtrade-advocacy.org


La newsletter d'Artisans du Monde

Soyez à la pointe de l'actualité équitable : événements, débats, conférences, mobilisations en vous abonnant à la newsletter d'Artisans du Monde

×
×